Jolie Addiction - Le Forum Index du Forum
Jolie Addiction - Le Forum
Forum francophone sur talentueuse actrice Angelina Jolie
 
Jolie Addiction - Le Forum Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: The Telegraph - 29 mai 2011 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jolie Addiction - Le Forum Index du Forum -> Jolie Addiction - Le Forum : LA FEMME -> La presse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
angiecloclo
Attaché(e) de presse d'Angie
Attaché(e) de presse d'Angie

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2006
Messages: 8 856
Age: 22 ans
Localisation: Nord

MessagePosté le: 01/06/2011 21:45:01    Sujet du message: The Telegraph - 29 mai 2011 Répondre en citant

Reine des extrêmes: Angelina Jolie

Peu de journalistes peuvent prétendre connaître aussi bien Angelina Jolie que Will Lawrence, qui a été témoin des changements remarquables dans sa vie au fil des ans. Aujourd’hui, alors que son dernier film sort au cinéma, il présente un portrait sincère de la plus belle et la plus occupée des stars.

Il existe de nombreuses femmes puissantes à Hollywood aujourd’hui, ainsi que d’innombrables beautés. Mais il y a, sans doute, seulement une actrice dont le glamour peut être comparé aux idoles hollywoodiennes des années 1950 : Angelina Jolie.

Johnny Depp, son partenaire dans son dernier film, The Tourist, les surnomme Brad Pitt et elle "les Elizabeth Taylor et Richard Burton de notre ère", une description qui n’est pas tout à fait étrange. Ce n’est pas seulement le fait que l’actrice de 35 ans déclenche une explosion de flashs à chacune de ses apparitions, comme c’était le cas pour Taylor. Son partenaire est, comme l’était Burton, peut être l’acteur le plus désiré d’Hollywood, un homme qu’elle a rencontré sur le tournage d’un film et qu’elle a enlevé des bras d’une autre femme. D’autres avancent la similitude des deux femmes dans leurs relations difficiles avec leur père.

Jolie sourit quand je lui parle de l’observation de Depp. "Il a vraiment dit ça ?" Je ne peux pas vraiment dire si elle est flattée ou non. "Eh bien, je vais le prendre comme un compliment. Lorsque nous tournions The Tourist, nous passions beaucoup de temps ensemble, même si nous étions ennuyeux et jouions juste avec les enfants. Jack [le fils de Depp] et Maddox jouaient tout le temps sur l’ordinateur".

Jolie et Pitt mènent une vie beaucoup plus calme que celle de Taylor et Burton (bien que Jolie a eu sa part dans les relations tumultueuses qu’elle a eu dans le passé), mais les comparaisons vont inévitablement revenir lorsque Jolie incarnera Cléopâtre. Le film de 1963, où Taylor a rencontré Burton, était le film le plus cher de l’époque, un blockbuster de 44 millions de dollars qui a placé le style avant le contenu.

La version avec Jolie, réalisée par David Fincher (The Social Network, Fight Club) vise à dépeindre un portait plus précis de Cléopâtre. "Elle a été très incomprise", raconte Jolie. "Je pensais que tout tournait autour du glamour, mais ensuite j’ai beaucoup lu sur elle et elle était aussi une mère très forte, parlait cinq langues et était une véritable meneuse".

Le producteur, Scott Rudin, a conçu le film avec Jolie à l’esprit. Selon certains dires, Taylor n’était pas très enchantée par ce choix. Des proches ont déclaré qu’elle avait repoussé les tentatives de Jolie pour obtenir sa bénédiction pour le projet et qu’elle détestait l’idée d’un remake.

"Mon interprétation ne sera jamais aussi belle que celle d’Elizabeth", poursuit Jolie. "Nous essayons de proposer une autre vérité sur son histoire en tant que reine et non en tant que sex-symbol, car elle ne l’était pas vraiment. Même cette idée selon laquelle elle aurait eu plusieurs amants – c’est possible qu’il n’y en ait eu que deux. Elle est très intéressante, mais elle n’était pas si jolie que ça".

Quand il est question de parler, Angelina Jolie est beaucoup plus franche que beaucoup de ses pairs et suinte la confiance en soi. Certains diront que c’est une manipulatrice. Ils ont peut être raison. J’ai eu plusieurs entretiens avec elle au cours des dix dernières années et elle devient plus séduisante encore à chaque fois. Il est difficile de savoir si je la vois comme une personnalité de plus en plus élégante ou comme une réfutation vivante des rapports des tabloïds sur ses passions sauvages et ses colères. Nos interviews les plus récentes se sont déroulées en France, d’abord dans un hôtel chic de Paris, puis au milieu du glamour et de la clameur du Festival de Cannes, où Jolie était présente pour la promotion de son dernier film d’animation, Kung Fu Panda 2.

Jolie connait bien Cannes et a un lien très fort avec la France. En 2008, Pitt et elle ont payé 35 millions de dollars pour l’acquisition du Château Miraval, un manoir de 35 chambres dans le village de Brignoles sur la Côte d’Azur. Le couple a restauré la chapelle du XVIème siècle, suscitant des rumeurs selon lesquelles ils devraient s’y marier cet été. "Nous sommes évidemment très engagés ensemble en tant que parents et envers nos enfants". C’est tout ce qu’elle déclare sur le sujet. Ca et le fait qu’elle aime la France. "Je ne peux pas me promener dans Paris comme je le voudrais, mais les enfants sortent parfois en compagnie d’autres personnes pour qu’ils puissent vivre cette expérience".

Le couple a six enfants de moins de 10 ans : Maddox 9, Pax 7, Zahara 6, qui sont adoptés et leurs trois enfants biologiques, Shiloh 5 et les jumeaux de 2 ans, Knox et Vivienne. Le magazine américain In Touch a récemment estimé les frais de garde pour leurs enfants à 10 millions de dollars par an. Chaque enfant a sa propre nounou et ils voyagent tous ensemble avec leurs parents. Une somme qui en met plein la vue, mais il convient de noter également que leurs dons de charité par l’intermédiaire de la Fondation Maddox Jolie-Pitt sont encore importants.

"Lorsque Brad et moi avons décidé d’avoir une grande famille, nous avons décidé que nous le ferions que si nous en étions capable et si nous pouvions prendre les enfants avec nous, les voir tous les jours", confie Jolie. "Je suis toujours là le week-end, je travaille au maximum 5 jours par semaine et je suis souvent présente pour le petit déjeuner ou le diner. Lorsque je travaille, ils viennent manger avec moi le midi. C’est un moment spécial pour Papa quand Maman travaille plusieurs mois. Et Brad est un père formidable. Lorsque je travaille, il passe encore plus de temps avec les enfants et ça rend leurs relations encore plus fortes".

Avec ses six enfants, le penchant de Jolie pour l’extrême ne l’a clairement jamais quitté. Elle n’est plus cette bisexuelle de vingt ans habillée en cuir, mais elle est toujours cette amatrice de sensations fortes. Elle aime la hauteur et la vitesse, faire des balades en moto dès qu’elle le peut.

"J’ai une MV Augusta", dit-elle. "Mais Brad est le vrai motard. Il est vraiment très bon". Elle pilote aussi des avions. "Ceci dit, j’aime être une femme. J’aime avoir des enfants. J’aime me sentir douce, j’aime être avec Brad, j’aime toutes les sensations et les émotions naturelles".

Cette dichotomie s’étend également à son travail. Elle est autant à l’aise en incarnant une héroïne dans des films d’actions – les films Tomb Raider (2001 et 2003), M. & Mrs Smith (2005), Wanted (2008) et Salt (2010) – que dans des prestations plus subtiles, des performances sincères comme en incarnant une femme enceinte, Mariane Pearl, l’épouse du journaliste Daniel Pearl, dans A Mighty Heart (2007) ou une mère en deuil dans Changeling (2008). Son oscar pour Girl Interrupted (1999) reste le moment le plus marquant dans la carrière d’actrice de Jolie. Elle s’est récemment tournée vers la réalisation.

Ses débuts dans le milieu, In the Land of Blood and Honey, ont été filmés au départ en Bosnie, mais ont dus se poursuivre en Hongrie lorsque des protestations ont éclaté à propos d’une rumeur sur une scène de viol interethnique, que Jolie nie.

"C’était un malentendu", me raconte-t-elle. "Je me suis assise et j’ai décidé que j’écrirais un jour. Je n’avais pas l’intention d’écrire quoi que ce soit ou de diriger quoi que ce soit, mais j’ai écrit un morceau et Brad l’a lu et m’a dit "Tu sais quoi, chérie, c’est pas trop mal. C’est même très bien". Nous avons plaisanté à ce sujet et la dernière chose dont je me souvienne, c’est que je n’avais confiance qu’en lui pour le contenu et j’ai commencé à diriger le film. J’ai eu une expérience merveilleuse et Brad a été tellement encourageant".

"Je suis très chanceuse d’avoir Brad à mes côtés", continue-t-elle. "C’est un vrai gentleman, sans oublier de rester un vrai homme. Il tient le parfait équilibre entre le fait d’être un père extraordinaire et très aimant, mais aussi un homme très très intelligent, tout en étant physiquement un homme, un vrai…", confie-t-elle en rougissant légèrement. "Dans tous les sens du terme".

Il y a quelques protestations au sujet de l’insistance de Jolie sur la perfection de sa relation. En effet, il semble y avoir une file d’attente sans fin de "sources proches du couple" distribuant des histoires indiquant que Jolie et Pitt seraient bien plus comme Taylor et Burton qu’ils ne veulent l’admettre. Quelle que soit la vérité, il est évident qu’elle a atteint une bien plus grande stabilité avec Pitt que dans aucune autre de ses précédentes relations. A 20 ans, elle épouse l’acteur anglais, Johnny Lee Miller, dans un pantalon en caoutchouc noir et une chemise blanche avec le nom de son fiancé griffonné avec du sang. L’union a duré à peine deux ans.

"C’était bizarre d’être marié, vous perdez en quelque sorte votre identité", disait-elle à l’époque. "Vous êtes tout à coup la femme de quelqu’un. Et vous êtes comme "Oh je suis la moitié d’un couple maintenant. Je me suis perdue"". Plus récemment, en 2008, elle commentait, "J’aimerais toujours Johnny. Nous étions simplement trop jeunes".

Son mariage de trois ans avec l’acteur Billy Bob Thnorton avait un penchant encore plus gothique. Le couple couvrait son corps de tatouages clamant leur passion pour l’un et l’autre (Jolie a continué et possède désormais 14 tatouages) et avait accroché au dessus de leur lit une toile avec une inscription écrite avec le sang de Jolie. Au cours de cette relation, elle avait dit, "S’il existait un moyen sûr de boire son sang, j’adorerais le faire".

Jolie a grandi à New York et à Los Angeles avec sa mère et son frère, Jamie. Leurs parents, l’acteur oscarisé Jon Voight et l’actrice française Marcheline Bertrand, se sont séparés alors que leur fille n’était qu’un bébé.

Les yeux de Jolie se remplissent de larmes lorsqu’elle me parle de sa mère, décédée en 2007, après avoir combattu le cancer. "Ma tristesse ne disparaitra jamais totalement", dit-elle doucement. "Mais une personne m’a donné un précieux conseil. Elle m’a dit "Vous ne vous en remettrez jamais totalement et vous ne le voudrez pas". Ma mère était mon modèle. Les gens la surnommaient le Marshmallow parce qu’elle était si douce. Mais elle était également si forte, protégeant farouchement ses enfants. Son intégrité était incassable. Le monde ne pouvait pas l’assombrir. Et aujourd’hui, mes filles sont très fortes aussi".

Sa relation avec son père n’a pas été aussi facile (durant de nombreuses années, ils ont été totalement séparés) et son adolescence n’a pas été heureuse. Ses cahiers d’école étaient remplis d’inscriptions morbides au sujet de la mort. Dans une précédente interview, elle avait dit, "lorsque d’autres petites filles voulaient être danseuses de ballet, je voulais être un vampire". Pour faire bonne mesure, elle ajoutait, "Je voulais aussi être directrice de pompes funèbres".

Elle sourit quand je lui rappelle. "Quand j’étais plus jeune, et la raison pour laquelle beaucoup de personnes deviennent plus sombres, c’est que vous ne savez pas où vous situez dans cette vie", explique-t-elle. "Ce n’est pas que leur monde ne leur suffit pas, c’est juste qu’ils ne trouvent pas de réponses aux questions et aux sentiments qu’ils ont".

Jolie affirme que sa vision du monde a changé lorsqu’elle a commencé à voyager. "La première fois que je me suis rendue dans des endroits où les gens souffraient de la guerre et de la persécution, j’ai eu honte de mes sentiments de tristesse. J’ai pu voir d’autres possibilités s’ouvrir dans ma vie". C’est pourquoi, elle tient à exposer autant que possible ses enfants à de nouvelles expériences, même si cela signifie des frais élevés de garde et de scolarité. "Si j’élève mes enfants dans le sens où ils seront en mesures d’explorer d’autres cultures et d’autres facettes d’eux-mêmes, peut être qu’ils ne se sentiront pas pris au piège".

Une fois que la promotion de Kung Fu Panda 2 sera achevée, elle se concentrera sur la distribution de son film sur la guerre de Bosnie et commencera à développer un film sur Churchill et Roosevelt (Anthony Hopkins pourrait jouer le rôle de Churchill). Cet été, elle sera également le visage de la nouvelle campagne publicitaire de Louis Vuitton et au même moment débutera la pré-production de Cléopâtre.

"J’aime mon travail et j’aime ma famille", conclue-t-elle. "Mais je n’ai plus 20 ans et je vais vouloir faire d’autres choses de ma vie. A un moment donné, je vais ralentir le rythme". Juste pas pour le moment.

Par Will Lawrence

Source : The Telegraph

Source : http://jolieaddiction.free.fr/thetelegraph_052911.php

Génial cette interview !! Merci Charly
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/06/2011 21:45:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Olympias
Moto d’Angie
Moto d’Angie

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2006
Messages: 5 082
Age: 30
Localisation: Lorraine

MessagePosté le: 03/06/2011 19:35:49    Sujet du message: The Telegraph - 29 mai 2011 Répondre en citant

Top ! Top ! Top ! Merci beaucoup !
_________________
Revenir en haut
Miss Croft
Ordinateur portable de Maddox
Ordinateur portable de Maddox

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2010
Messages: 1 936
Age: 24
Localisation: Ronchin (Lille - 59)

MessagePosté le: 04/06/2011 12:23:59    Sujet du message: The Telegraph - 29 mai 2011 Répondre en citant

Super !
_________________


"J'ai déjà froid, à l'idée de vivre ton absence. Où trouver la force en moi, Si t'aimer n'a plus aucun sens?" - Garde-moi - Anggun & David Hallyday

"A la force de tes lèvres, je suis devenue esclave de mes sens" - Esclave
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 26/04/2018 00:56:57    Sujet du message: The Telegraph - 29 mai 2011

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jolie Addiction - Le Forum Index du Forum -> Jolie Addiction - Le Forum : LA FEMME -> La presse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com